Build a Rocket Boy, un studio de jeux de l'ancien développeur de Grand Theft Auto, lève 110 millions de dollars

Build a Rocket Boy, une société de développement de jeux basée en Écosse et fondée par l’un des anciens principaux développeurs derrière le Grand Theft Auto franchise, a annoncé aujourd’hui avoir levé 110 millions de dollars dans le cadre d’une ronde de financement de série D.

Le financement intervient avant le lancement très attendu des premiers titres et de la plateforme immersive du monde ouvert de la société.

Leslie Benzies est peut-être mieux connue en tant qu’ancienne présidente de Rockstar North, qui a dirigé le développement de son hit à succès. Grand Theft Auto série à partir du troisième volet en 2001, à travers chaque titre suivant jusqu’au départ de l’entreprise en 2016 après un congé sabbatique de 17 mois. La même année, Benzies a intenté une action en justice contre son ancien employeur, arguant qu’il avait effectivement été expulsé et qu’on lui avait refusé une part des bénéfices du jeu. Une partie importante des plaintes a été rejetée devant les tribunaux deux ans plus tard, les parties étant finalement parvenues à un règlement confidentiel en 2019.

Pendant une grande partie de cela, Benzies posait les bases de son prochain grand projet.

Leslie Benzies

Initialement appelé Royal Circus Games (du nom d’une adresse prestigieuse dans la ville natale de la société, Édimbourg), les avocats représentant la société mère de Rockstar, Take-Two Interactive, ont fait valoir que l’acronyme « RCG » était étonnamment similaire à Rockstar Games (RSG) et avait été délibérément conçu. confondre. Il n’est pas clair si son changement de nom était le résultat direct de cette accusation, mais Royal Circus Games s’est transformé en Build a Rocket Boy en 2018 et a ensuite collecté au moins 40 millions de dollars de financement pour développer et commercialiser une suite de nouveaux titres.

Bien que ceux-ci n’aient pas encore vu le jour officiel, la société a lancé une nouvelle plate-forme immersive en monde ouvert appelée Everywhere, présentée comme un « jeu axé sur la communauté » où les joueurs peuvent construire leur propre monde – dans ce qui pourrait peut-être être interprété comme quelque chose de similaire. à Roblox. Et puis il y a MindsEye, présenté comme une « aventure d’action basée sur une histoire ».

Les deux titres devraient être lancés « dans un avenir proche », tandis que la société présente également une suite d’outils de conception de contenu généré par l’utilisateur (UGC) qu’elle appelle Arcadia.

« J’ai lancé Build A Rocket Boy pour pouvoir continuer à partager les histoires que j’aime avec les joueurs et leur donner un endroit où créer et partager », a déclaré Benzies dans un communiqué de presse. « Nous croyons en un avenir où la création de jeux sera confiée aux joueurs, et nous leur fournirons les outils nécessaires pour les aider à façonner cette vision avec nous. »

Le cycle de série D de Build a Rocket Boy a été dirigé par la société d’investissement basée à New York RedBird Capital Partners, avec la participation de NetEase Games, Galaxy Interactive, Endeavour, Alignment Growth, Woodline Partners, GTAM Partners, entre autres.

Outre son siège social à Édimbourg, Build a Rocket Boy a ouvert des centres de développement supplémentaires à Budapest (Hongrie) et à Montpellier (France).

A lire également