Le physiothérapeute virtuel Hinge Health licencie 10 % de ses effectifs

Hinge Health, une entreprise de neuf ans qui propose une solution numérique pour traiter les affections musculo-squelettiques chroniques (MSK), a supprimé environ 10 % de ses effectifs jeudi, a appris TechCrunch en exclusivité.

L'entreprise a déclaré que les personnes licenciées occupaient diverses fonctions ; selon les employés postés sur LinkedIn, certains étaient des ingénieurs. Avant les licenciements, Hinge comptait plus de 1 700 employés, selon une estimation de LinkedIn.

« Alors que nous continuons à réinventer les soins musculo-squelettiques, nous nous engageons également à bâtir une entreprise durable à long terme », a déclaré un porte-parole de l'entreprise dans un communiqué. « Pour accélérer notre chemin vers la rentabilité, accélérer la prise de décision et mieux cibler nos investissements, nous avons pris la décision de réaligner notre organisation. Nous sommes incroyablement reconnaissants pour les contributions de tous les membres de notre équipe qui nous quittent et nous nous efforçons de les soutenir tout au long de cette transition.

Les licenciements surviennent alors que l'entreprise se prépare à une introduction en bourse et vise à atteindre la rentabilité.

La société n'a pas commenté le calendrier de son introduction en bourse, mais Hinge a déjà déclaré que c'était le cas. pas sous pression pour entrer sur les marchés publics cette année puisqu'elle dispose encore de 400 millions de dollars de liquidités à son bilan.

La charnière était évalué pour la dernière fois à 6,2 milliards de dollars en octobre 2021 lorsqu'elle a levé une série E de 400 $ auprès de Tiger Global et Coatue Management. La société a levé un total de 828 millions de dollars, selon les données de PitchBook.

Le principal concurrent de la société est Sword Health, soutenu par General Catalyst et Khosla Ventures, qui était évalué pour la dernière fois à 2 milliards de dollars en novembre 2021.

A lire également